A la Une Agence de voyages

Reprise : les mesures ne répondent pas aux attentes et besoins des entreprises

Suite aux dernières mesures de soutien annoncées par M. Mohamed Ali Toumi, ministre du Tourisme et de l’Artisanat lors de la conférence de presse tenue  mercredi dernier au siège du ministère du Tourisme et de l’Artisanat , la Fi2T (Fédération Interprofessionnelle du Tourisme Tunisien) affirme que ces mesures ne  répondent guère aux attentes et besoins immédiats des entreprises touristiques sinistrées par la crise inédite due  à la  pandémie du Covid-19.

En effet, la Fi2T considère que les mesures prises par le Gouvernement demeurent, à ce jour, insuffisantes pour sauver ce secteur crucial pour notre économie nationale.

  • En ce qui concerne la ligne de crédit d’exploitation, il s’avère que les conditions d’octroi et l’éventuelle exécution par les banques sont compliquées et prendront du temps ; ce qui ne résoudra pas les problèmes de trésorerie urgents des entreprises touristiques.
  • Aucune mesure n’a été prise pour reporter le paiement des cotisations sociales et fiscales malgré un chiffre d’affaires à l’arrêt depuis janvier, février ou mars 2020, selon les cas.
  • Le Gouvernement a exigé le paiement immédiat de la totalité des échéances fiscales et sociales, afin de pouvoir profiter des crédits d’exploitation. Face à ces contradictions, les conséquences économiques vont être lourdes et un grand nombre d’entreprises touristiques seront obligées de mettre la clé sous la porte.
  • Quant au report des échéances des crédits, il s’avère que les sociétés de leasing n’en font qu’à leur tête et refusent toujours d’appliquer la circulaire de la Banque Centrale et exigent des intérêts pour ces reports.

Face à cette situation pénible, la Fi2T appelle tous ses adhérents :

  • À rester solidaires et unis dans leur combat pour sortir de cette situation critique.
  • Se préparer au sit-in qui aura lieu dans les prochains jours.

Pour sa part, la Fi2T n’épargnera aucun effort pour faire entendre la voix de ses adhérents et appelle tous les intervenants du secteur à multiplier les efforts autour d’un seul objectif : trouver des solutions immédiates pour sortir de cette crise en préservant les entreprises et les emplois.

Le secteur touristique mérite des mesures de soutien exceptionnelles ; car il est toujours le premier à être atteint et le dernier à pouvoir revenir et reprendre son activité normale.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer