Salons de thé: pour la libéralisation des tarifs

  •   
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  

La chambre nationale des propriétaires de salons de thé de type1, relevant de l’UTICA, a demandé du ministère du Commerce la libéralisation des tarifs des boissons chaudes telles que le café filtre, le thé et le café au lait, et leur retrait du tableau A sur lequel figurent les produits dont les tarifs sont fixés par les autorités; à l’instar des pâtes, de la farine et autre, estimant que les prix imposés ne sont plus adaptables et étouffent les propriétaires des cafés.
Son président de Faouzi Hanafi a proposé, en contre partie, d’interdire, dans les cafés, la vente du lait subventionné, dont le coût total s’élève à 30 millions de dinars par an.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *