Air India sur la voie de la privatisation

  •   
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  

Le gouvernement indien va privatiser la compagnie aérienne nationale Air India, en cédant 76% de son capital.

La privatisation comprendra aussi la filiale low-cost d’Air India: Air India Express, et 50% de la filiale de services au sol Sats Airport services (une société conjointe entre Air India et une société singapourienne).

Les prétendants à la privatisation ont jusqu’au 14 mai 2018 pour soumettre leurs offres.

Ils devront inclure dans leur offre la reprise du passif estimé à 5,1 milliards de dollars de dettes. Les actifs d’Air India et ses 6 filiales sont évalués à 4,6 milliards de dollars.

Les prétendants au rachat d’Air India sont nombreux; à citer les sociétés indiennes Tata et Indigo, les compagnies aériennes Singapore Airlines, Jet Airways et Air France/KLM, ainsi que le groupe turc Celebi Aviation Holdings. Parmi les conditions de rachat: présenter des résultats positifs après impôts.

Toutefois, ce ne sont pas toutes les filiales d’Air India qui sont concernées par cette privatisation. AIESL (Air India Engineering Services Ltd), AIATSL (Air India Air Transport Services Ltd), HCI (Hotel Corporation of India) et AASL (Airline Allied Services Ltd) en sont exclues.

L’année dernière 2017, Air India possédait 115 avions, opérant sur 39 destinations internationales et avait un personnel de 11 214 employés permanents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *