Tourisme international: +7% en 2017

  •   
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  

Selon le dernier Baromètre OMT du tourisme mondial, les arrivées de touristes internationaux ont bondi d’un remarquable 7% pour atteindre un total de 1,322 milliard. Ce vigoureux élan devrait se poursuivre en 2018, à un rythme de 4% à 5%.  Les données transmises par des destinations du monde entier permettent d’estimer que les arrivées de touristes internationaux (visiteurs qui passent la nuit) dans le monde ont augmenté de 7% en 2017. Ce taux, bien supérieur à la tendance soutenue et constante de 4% ou plus enregistrée depuis 2010, représente le meilleur résultat jamais atteint depuis sept ans. Destinations méditerranéennes en tête, l’Europe affiche d’excellents résultats pour une région aussi vaste et assez mûre, avec 8% d’arrivées internationales de plus qu’en 2016. L’Afrique, en progression de 8%, a consolidé son rebond de 2016. La région Asie-Pacifique a avancé de 6%, le Moyen-Orient de 5% et les Amériques de 3%. 2017 a été caractérisée par une croissance soutenue dans de nombreuses destinations et une franche reprise dans celles qui avaient essuyé un recul les années précédentes. Ces résultats sont en partie attribuables à l’essor économique mondial et à une demande musclée du tourisme émetteur de nombreux marchés traditionnels et émergents. On notera particulièrement le rebond des dépenses touristiques du Brésil et de la Fédération de Russie après quelques années de déclin. La croissance devrait se poursuivre en 2018 Le fort élan actuel devrait se poursuivre en 2018 mais à un rythme plus modéré après les huit ans d’expansion constante qui ont fait suite à la crise économique et financière de 2009. Compte tenu des tendances actuelles, des perspectives économiques et des prévisions du Groupe d’experts de l’OMT, cette Organisation estime que les arrivées de touristes internationaux dans le monde augmenteront de 4 à 5% en 2018, un taux quand même supérieur à la moyenne de 3,8% projetée par l’OMT pour la période 2010-2020 dans son document de prévisions à long terme Tourisme à l’horizon 2030. L’Europe et les Amériques devraient avancer de 3,5%-4,5%, l’Asie-Pacifique de 5%-6%, l’Afrique de 5%-7% et le Moyen-Orient de 4%-6%. Résultats 2017 par région Les arrivées de touristes internationaux en Europe ont atteint 671 millions en 2017, une progression remarquable de 8% après une année 2016 relativement plus terne. Cette croissance est attribuable aux résultats extraordinaires enregistrés par l’Europe méridionale et méditerranéenne (+13%). L’Europe occidentale (+7%), l’Europe du Nord et l’Europe centrale et orientale (+5% dans les deux cas) affichent aussi une croissance solide. L’Asie-Pacifique (+6%) a accueilli, en 2017, 324 millions de touristes internationaux. Ces arrivées sont en hausse de 10% en Asie du Sud, de 8% en Asie du Sud-Est et de 7% en Océanie. Elles ont augmenté de 3% en Asie du Nord-Est. Les Amériques (+3%) ont comptabilisé 207 millions d’arrivées de touristes internationaux en 2017, et la plupart des destinations ont présenté des résultats positifs. L’Amérique du Sud vient en tête (+7%), suivie de l’Amérique Centrale et des Caraïbes (+4% dans les deux cas), ces dernières montrant de clairs signes de reprise après le passage des ouragans Irma et Maria. En Amérique du Nord (+2%), les résultats solides du Mexique et du Canada contrastent avec un déclin aux Etats-Unis, la plus grande destination de la région. Compte tenu des données disponibles pour l’Afrique, on estime à 8% la croissance de cette région en 2017. Le continent a consolidé son rebond de 2016 et atteint un chiffre record de 62 millions d’arrivées internationales. L’Afrique du Nord a bénéficié d’une forte reprise avec des arrivées en hausse de 13%, tandis que celles de l’Afrique subsaharienne ont augmenté de 5%. Le Moyen-Orient (+5%) fait état de 58 millions d’arrivées de touristes internationaux en 2017 avec une croissance soutenue dans certaines destinations et une forte reprise dans d’autres. OMT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *