Suspension des vols et après?

  •   
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  

Le monde du transport aérien a été secoué, le vendredi 22 décembre 2017, par la mesure aussi surprenante qu’injuste et injustifiée, prise par Emirates, d’interdire aux femmes tunisiennes d’emprunter tous ses vols; et ce, sans donner aucune explication publique et officielle à cette décision discriminatoire qui porte atteinte à la dignité des Tunisiennes.
Pour justifier cette interdiction unique dans l’histoire du transport aérien mondial, les autorités émiraties ont invoqué des informations relatives à des menaces sérieuses d’attentats qui pourraient être commises, sur leur territoire, par des femmes de nationalité tunisienne ou ayant des passeports tunisiens.
Ayant vainement attendu la levée de cette mesure, que, même pas les raisons sécuritaires invoquées ne justifiaient, et sous la pression de l’opinion publique et des médias, le ministère du Transport a suspendu, le dimanche 24 décembre, les vols de la compagnie Emiratie vers et au départ des aéroports tunisiens.
Toutefois, l’affaire semble se diriger vers un dénouement heureux et un retour à la normale. En effet, selon le ministre des Affaires étrangères, Khémaïes Jhinaoui, des officiels émiratis l’avaient contacté pour lui présenter des excuses. Une éventuelle crise diplomatique n’est dans l’intérêt d’aucun des deux pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *