Communiqué

  •   
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  

COMMUNIQUE

L’U.NI.H a appris avec beaucoup de surprise la signature, le mardi 30 octobre 2018, de l’accord sur les augmentations de salaires dans le secteur hôtelier .
L’U.N.I.H n’a été ni associée aux négociations qui ont précédé ces accords, ni avisée de cet accord. Pourtant, elle a adressé des correspondances, à ce sujet, au Ministère des Affaires Sociales et à l’UGTT.
L’U.N.I.H considère que l’augmentation des salaires était nécessaire, pour maintenir le pouvoir d’achat des employés; mais le taux convenu est supérieur à celui que les hôteliers peuvent supporter actuellement.
Certes, cette augmentation était nécessaire, mais elle vient grever les charges, déjà très lourdes; et en particulier les charges sociales qui ont augmenté de plus de 50% depuis 2011; sans pour autant que le chiffre d’affaires augmente dans des proportions similaires; bien au contraire.
L’U.N.I.H considère donc que cet accord a été mal négocié par les représentants de la F.T.H qui ont participé à ces négociations.
L’U.N.I.H a proposé, à ce sujet, un taux de 6,5%, conforme à celui conclu entre l’UTICA et l’UGTT. Cet alignement aurait montré et prouvé la cohérence et la cohésion du secteur privé et aurait raffermi les relations entre les organisations patronales.
A cette occasion, l’U.N.I.H appelle les hôteliers à plus de solidarité et d’unité; et elle ne ménagera aucun effort pour leur apporter le soutien et l’assistance dont ils ont besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrench
en_GBEnglish fr_FRFrench